Histoire du champ de tir
            en montagne de l'Ebenfluh/Axalp

Autres récits de Fernand Carrel:  30+ textes      CLIQUEZ  ICI

Histoire de champ de tir Ebenfluh Axalp

 Histoires de champs d'azur et d'étoiles

 Page 1      Page 2        Page 3

Le 15 juillet 1942 le Général Henri Guisan assiste à un exercice de tirs d’aviation dans les Préalpes. Il constate que la plupart des bombes larguées n’atteignent pas leurs cibles et s’irrite de ces mauvais résultats. Il donne sur le champ au colonel Magron, officier de tir de la Troupe d’aviation, l’ordre suivant : « Tous les équipages d’avions de combat doivent être instruits à l’appui-feu des troupes terrestres en montagne. L’instruction doit commencer immédiatement. Un niveau compatible aux opérations de guerre doit être atteint aussitôt que possible, au plus tard jusqu’à fin mars 1943 et il doit être annoncé au Commandant en chef de l’Armée. » Le colonel Magron informe aussitôt le Commandant des troupes d’aviation et de DCA et requiert l’autorisation de rechercher un emplacement adéquat pour l’édification d’un champ de tir en montagne. Les choses vont alors aller très vite. Le 31 juillet 1942 déjà, le domaine d’Ebenfluh situé au Sud de l’Axalp et à proximité immédiate de l’aérodrome de Meiringen, est choisi. Ce domaine fait entièrement partie de la zone fédérale de protection de la nature et de la faune de Faulhorn, mais compte-tenu de la situation stratégique dramatique du moment, l’Office fédéral de la chasse, de la pêche et de la protection des eaux donne son aval. Le 1er août 1942, soit à peine plus de deux semaines après l’ordre du Général Guisan, le champ de tir d’Ebenfluh, plus connu sous le nom d’Axalp, fait l’objet d’une première expérimentation aérienne, avant d’être soumis à des essais de tirs intensifs dès début septembre 1942, puis livré aux escadrilles d’aviation pour leur entraînement.

Un vallon très encaissé, coupé en deux par une crête qui relie les deux flancs de montagne, dont celui au Sud est caractérisé par une paroi de rochers verticale, compose le décor. Dès les années cinquante, le site devient très sophistiqué. A l’extrêmité Nord de la crête se trouve un poste de commandement, à une altitude de 2243 mètres. Le Fieseler Storch qui le desservait et qui se posait sur une piste sommairement aménagée de 250 mètres en dos d’âne, est remplacé dès 1959 par un petit téléphérique. Sur la partie Ouest de la crête sont situés six buts dont un pour les bombes d’exercice en gypse en largage basse altitude ou en mode napalm (marquées par un muret vertical en forme de char), un pour les canons avec munition inerte d’exercice (muni d’un compteur de touchés automatique), un pour les canons avec munition de guerre, un pour les bombes en largage piqué, deux pour les roquettes et le tir en formation. Sur le flanc vertical Sud sont installées deux cibles dont une pour les canons et l’autre pour les roquettes alors que le flanc Nord est nanti d’une seule cible pour les canons. A l’exception de la cible en silhouette de char (appelée bunker), toutes les autres ont une dimension de 8x8 mètres, marquées par deux bandes de toile rouge de 1,5x8,0 mètres.

Champ de tir Axalp

Le clou de l’Axalp est le parcours  de tir au canon « 6 a-f » qui comporte un circuit ininterrompu amenant à tirer deux fois sur chaque cible canon (une sur la crête, une sur le flanc vertical et une sur le flanc Nord) depuis six axes différents, avec pour objectif de rester exposé à l’œil le moins longtemps possibles ; les dégagements se font en passant sur le dos au sommet des montagnes ou en s’enfilant en piqué dans les trouées du paysage. L’altitude minimum pour les dégagements est de 20 m/sol. Comme cet exercice se fait en général à quatre avions, le risque de croisement et, par conséquent de collision, est important et exige une exrême rigueur dans le respect des procédures et des  trajectoires. Un modèle réduit du champ de tir, placé sur l’aérodrome de Meiringen, permet de se familiariser avec ce circuit.

Axalp_S1a

Photos Axalp
07.09.2009

Cliquez ici . . .

Copyright 2008 - Fernand Carrel - All Rights Reserved.

Home Amicale Aviation 4Les AvionsLes MembresLe Livre d'OrNouvellesContact - Liens (Amicale Aviation 4)Historique + Photos